notes de voyage – Buenos Aires

Carnaval 2019 dans la cité du bon air, où chaque quartier défile avec ses couleurs et son style. Ça s’appelle la murga, et ça fait partie du patrimoine culturel officiel de la ville. Dès que chaque procession est finie, ça se presse près des danseurs pour un selfie. De 16 à 23 heures, ça danse, ça mange, ça boit, ça s’enjaille sous le son des tambours battants, et ça déploie une guerre impitoyable à base de bombe à mousse : petits et grands enfants, tout le monde s’y met et personne n’est à l’abri d’une pulvérisation, et chaque coin de rue vend des munitions. J’ai bravement fait partie des pulvériseurs comme des pulvérisés.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.