‘Downton Abbey’ : Séries et cinéma, l’adaptation dans tous ses états

Première parution : Metro Belgique, 25 septembre 2019

Une série qui n’est pas adaptée en film a-t-elle vraiment eu du succès ? Les héros du grand écran peuvent-ils se faire une place dans le petit ? Cette semaine, à l’occasion de la sortie en salles de ‘Downton Abbey’ quatre ans après la fin de l’émission britannique à succès, Metro fait un topo sur la conversation permanente qu’entretiennent séries et cinéma.

Dans les années 50, quand la télévision est arrivée, on a cru que le cinéma ne s’en remettrait jamais. Dans les années 2000, quand internet et le streaming ont débarqué, on s’est dit que la télé, c’était fini. En 2019, force est de constater que personne n’est mort, mais que tout ce petit monde cohabite plus ou moins joyeusement. Il a juste fallu s’adapter – littéralement.

SERIE D’ABORD, FILM ENSUITE

Dans les années 70, face à l’énorme succès de ‘Star Wars’, la Paramount décide d’adapter au cinéma cette vieille série spatiale qui avait bien marché… Voilà comment ‘Star Trek’ est devenu la gigantesque franchise qu’on connaît aujourd’hui (jeux vidéo, séries animées, prequels…). Depuis lors, faire un film dans la foulée du dernier épisode de la saison est devenu quasiment la suite logique pour une série US à succès. De ‘X-Files’ à ‘Bob l’éponge’ en passant par ‘Twin Peaks’, ‘Les Simpson’, ‘South Park’ ou encore ‘Sex and the city’ – on ne va pas tous les citer car la liste est très, très longue. D’autant que le résultat n’est pas toujours à la hauteur du contenu original (rappelons que ‘Sex and the city 2’ était particulièrement douloureux) …

Il existe aussi l’option B : faire du neuf avec du vieux. Comme Brian de Palma, qui en 1996, vingt ans après la fin de la série ‘Mission Impossible’, signe le film du même nom – et explose le box-office. On connait la suite… (ou plutôt les suites : la dernière date de 2018). Nostalgie ou manque d’inspiration, sortir des vieilles séries du placard pour les relifter au ciné est une technique très prisée ces dernières années. On pense à Ben Stiller et Owen Wilson dans la peau de ‘Starsky et Hutch’, à Jonah Hill et Channing Tatum qui revisitent ’21 Jump Street’, à Nicole Kidman en ‘Sorcière bien-aimée’ ou encore à Zac Efron en maître-nageur dans la version 2017 de ‘Alerte à Malibu’… pour le plus grand plaisir – ou désespoir –  des spectateurs de la première heure.

Plus près de chez nous, c’est une technique qui marche aussi très bien en Flandre, avec par exemple ‘Windkracht 10’ sur la VRT (‘Sauvetage en Mer du Nord’ sur la RTBF) dont le film est sorti dix ans après. En France, Cédric Klapisch a annoncé récemment qu’il travaillait sur l’adaptation en série de son film culte ‘L’Auberge Espagnole’ (2002).

 

FILM D’ABORD, SERIE ENSUITE

Forcément, le contraire marche aussi : déçu par le résultat de son film sur une chasseuse de vampires nommée Buffy, Joss Whedon en fait une série. Le succès colossal qui a suivi a complètement effacé le film qui l’a précédé. C’est aussi comme ça que sont nés les vétérans ‘M.A.S.H.’, ‘Highlander’, ‘Clueless’ ou ‘Police Academy’. Mais c’est surtout avec l’arrivée des plateformes de streaming et leurs infinies possibilités que la tendance s’est inversée furieusement. Aujourd’hui ce sont des films, souvent cultes, qui voient leur univers adapté en épisodes à enchaîner. Ainsi dans le catalogue Netflix, ‘Bates Motel’ nous replonge dans l’atmosphère angoissante du ‘Psychose’ d’Hitchcock, Mads Mikkelsen revisite le méchant cannibale du ‘Silence des Agneaux’ dans ‘Hannibal’, ‘Scream’ nous refait hurler comme dans les années 90 mais depuis le canapé, et ‘Fargo’ revisite l’univers du film oscarisé des Frères Coen. Pas de recette miracle cela dit : parfois le succès est au rendez-vous, et l’œuvre connaît une nouvelle vie et de nombreux prix (Fargo, Hannibal). Parfois ça finit en eau de boudin (comme la série ‘She’s Gotta Have it’ d’après le film de Spike Lee arrêtée après 2 saisons).

Et ensuite ?  Après ‘Downton Abbey’ cette semaine, le ping-pong des écrans est loin d’être terminé. Disney lance bientôt la première série non-animée tirée de Star Wars (‘The Mandalorian’), la franchise ‘John Wick’ s’apprête à passer du côté sériel de la force avec ‘The Continental’, et Kristen Stewart sera une des ‘Drôles de Dames’ de Charlie fin novembre au cinéma (même si on doute que ses fans aient vu la série des années 70 dont c’est tiré). Du coup, que vous soyez un fan des univers qui se démultiplient ou un puriste de la première heure, vous n’échapperez pas à l’adaptation de votre œuvre préférée… Bon, sauf si c’est ‘Friends’, qui, 15 ans et mille rumeurs plus tard, résiste toujours au grand écran. Jusque quand ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.