Nora Hamzawi, trentenaire accomplie

Première parution : L’Avenir, 25 septembre 2020 (cliquer pour l’article)

 

Elle a le rôle-titre dans Éléonore, comédie sur une trentenaire névrosée, mais ne les confondez pas: l’humoriste Nora Hamzawi, débit mitraillette et humour caustique, a ses angoisses bien à elle. Portrait d’une trentenaire (presque) apaisée.

«À 34 ans, tu ne voudrais pas te comporter comme une adulte?», soupire la mère d’Éléonore face à ses cheveux verts et son joint allumé. Mais être une adulte, c’est quoi, en vrai? Est-ce que la normalité, c’est un mari, deux enfants et une Renault Mégane coupé? C’est la question que pose cette comédie, à travers les errances de son héroïne incarnée par Nora Hamzawi.

Connue pour ses stand-ups à l’humour caustique où elle s’autocritique, elle incarne avec gouaille cette trentenaire névrosée, qui cherche sa place entre les injonctions de sa famille et ses désirs à elle. On pourrait penser qu’Éléonore est un prolongement de son personnage de scène – mais on aurait tort: «Dans mes spectacles, je parle de choses que j’ai digérées, parce que j’ai besoin de recul pour créer de la comédie. Éléonore, elle est plombée par ses problèmes. Mon personnage de scène est beaucoup plus léger. Elles n’ont pas du tout les mêmes névroses. Mais elles en ont toutes les deux, c’est sûr!»

Humoriste d’avant internet

Après son premier Nora One Woman Show en 2009, Hamzawi se fait remarquer dans On ne demande qu’à en rire de Laurent Ruquier. Un tremplin qui la mène à des séquences humoristiques en radio (France Inter) et télé (Le Grand JournalQuotidien). En parallèle, elle continue la scène, fait ses débuts au cinéma (Boule et Bill 2Doubles Vies) et sort même un livre (30 ans (10 ans de thérapie). «Dépendre du désir de quelqu’un, c’est vraiment un enfer mental. Pas une fois qu’on rencontre des gens, une fois que ça se passe, c’est super. Mais tout le truc de l’attente, je trouve ça très dur. C’est vraiment une chance d’écrire et de se faire jouer soi-même.»

Mais pas n’importe comment. Aujourd’hui, chacun(e) peut se mettre en scène avec son téléphone et une nouvelle génération d’humoristes se fait connaître via les réseaux sociaux. À 37 ans, Hamzawi appartient à la génération d’avant. «Ils n’ont pas forcément besoin de la télé, parce qu’ils savent faire avec leur audience en ligne. Moi j’ai besoin d’un cadre, que des gens me donnent la parole, de comprendre où je suis. Je serais incapable de faire un truc face caméra sur Instagram!»

La jeune femme n’échappe pourtant pas aux aléas de la célébrité à l’ère du smartphone: «Pas du harcèlement, mais des commentaires, des insultes, j’en ai (eu) régulièrement. J’imagine que ça fait partie du jeu de l’époque. Mais c’est vrai que je me sens un peu vieille sur des trucs comme ça, je me dis que ça devait être génial de faire ce métier dans les années ‘90.»

Et si son personnage dans le film cherche encore sa place, Hamzawi est plus sereine sur son rapport au succès: «Avant je prenais la réussite des autres comme un échec personnel. Aujourd’hui j’ai compris qu’il y a de la place pour tout le monde, et qu’au fond, c’est des relations humaines. Les gens se rencontrent, ils créent des liens, à un moment ils ont envie de faire un truc ensemble. Chacun son chemin!» Conclut-elle avec une référence involontaire à une chanson dont se souviendront ceux de sa génération.

«Éléonore», d’Amro Hamzawi. Avec Nora Hamzawi, Dominique Reymond, Julia Faure… Durée: 1h24. En salles depuis mercredi. Nora Hamzawi en spectacle le 4 novembre à La Madeleine (Bruxelles).

Sur le même sujet : ma chronique du film pour Les Grenades (RTBF) 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.