Yaya (1927 – 2022)

27.06.2022

Chaque fois que je rentre dans cette chambre mon cœur se brise en tout petits morceaux de souvenirs qui coulent le long de mes joues

Des fragments d’une vie qui s’en va 

C’est les après-midi après l’école où tu venais me chercher

Tes bras tendus tes boucles brunes soignées ton sourire et moi qui traverse la cour en courant

La glace au chocolat juste après qui a le goût du secret 

« On ne le dira pas à papa et maman »

C’est l’odeur de tes gâteaux au nouvel an

C’est les traces du temps sous mes doigts

Les bosses sur ton crâne et les craquements sur ta peau desséchée

Les bagues en or qui ne sont plus sur tes mains ridées

En sortant de la clinique, je marche dans ces rues qui sont vides de toi désormais  

Vides de ton pas pressé sur le pavé de Kypseli

Quand tu sortais pour aller à la banque, et ensuite au café 

Petite madame aux tenues soigneusement choisies et au regard déterminé 

Maintenant petit corps immobile sous les draps 

La vie qui s’en va au compte gouttes

Chaque jour un peu plus

Chaque jour un peu moins de toi

En janvier de l’an dernier tu es venue chez nous en urgence

À cause d’une panne de courant chez toi

Toute la semaine j’ai perdu patience

Tous les matins changer les draps

À la seconde où on t’a ramenée dans ton appartement

Entre des murs que tu ne reconnaissais même plus

J’ai immédiatement regretté mon impatience

Pardon d’avoir crié yaya

J’aurais dû savoir que c’était une des dernières fois

Maintenant je garde ça aussi avec moi

Dans un film un jour quelqu’un a demandé 

Quand on meurt où vont les souvenirs 

Depuis ça me hante 

Alors je me souviens de tout pour toi 

Les photos les sons les images les mots 

Tout ce que tu as conservé soigneusement dans ton appartement 

Tout ce que tu m’as raconté de ta jeunesse que j’ai enregistré 

Pour que les souvenirs de ta vie restent quand tu t’en vas

Chaque photo, chaque ticket de caisse, chaque bout de papier minutieusement conservé 

Tous les voyages avec pappou, toutes les recettes, tous les secrets, toutes les disputes toutes les joies

Je me souviens de tout, yaya

Je garde tout avec moi.

.

28.07.2022

Bon voyage ma yaya. Petite je te disais je t’aime jusqu’au ciel. Aujourd’hui c’est vrai.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.